[Vidéo] Rencontre avec l’écrivain italien Alberto Garlini: Le temps de la fête et des roses.

Rencontre avec Alberto GARLINI, poète et écrivain italien, directeur du Festival de littérature Pordenonelegge, né en 1969. Son dernier roman « Le temps de la fête et des roses » est sorti en février dernier chez Gallimard. En Italie, il était paru en 2007 chez Mondadori sous le titre « Tutto il mondo ha voglia di ballare ». C’est un beau roman dont nous vous recommandons la lecture et que nous avons présenté en partenariat avec La Libreria lors de la Semaine italienne du 13e arrondissement.

Avec « Un Sacrifice Italien » et « Les Noirs et les Rouges », l’ouvrage constitue le dernier volet de sa  trilogie sur l’Italie contemporaine et restitue la société italienne sans repères des années 1980. Voici ce qu’en dit l’auteur:

La vidéo sous-titrées en français a été réalisée par nos amis de L’Italie à Paris. Nous les remercions de nous avoir permis de la diffuser sur Altritaliani.

LE LIVRE

Le temps de la fête et des roses, d’Alberto Garlini
Editions Gallimard
Collection Du monde entier
Traduit de l’italien par Vincent Raynaud
448 pages – 23,50€

Dans la campagne émilienne. Roberto, neuf ans, assiste à un rituel effrayant : on tue le cochon. Ce jour-là, il se fait un nouvel ami, Riccardo, et ils croisent par hasard un jeune écrivain, Pier, qui les protège contre les drogués du coin. Pasolini a été assassiné la veille, une époque se termine, place à une ère nouvelle : les années quatre-vingt se profilent déjà à l’horizon. Pour les deux garçons, vient alors le temps de l’adolescence. C’est aussi le temps des amours : Riccardo a Chiara, l’amour de sa vie, et Roberto retrouve Pier, qui l’aime puis l’abandonne. Ils traversent ces années en pleine ivresse, fonçant à tombeau ouvert sur les routes d’Europe, des fêtes d’Ibiza à la Rome des premiers grands festivals culturels, d’Odessa à Barcelone, jusqu’à l’inévitable catastrophe. Le temps de la fête et des roses suit leur parcours à tous les quatre, Pier, Roberto, Riccardo et Chiara, que cette période violente et sombre va réunir puis séparer, sacrifiant certains et sauvant miraculeusement les autres.

Lyrique et envoûtant, Le temps de la fête et des roses est une étape supplémentaire dans le voyage qu’accomplit Alberto Garlini dans l’histoire italienne récente. Cette fois, il nous plonge dans les années quatre-vingt, dont il dresse un portrait noir et festif, subtil et violent, mais toujours sans concession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.