«Un soir en Toscane», sortie nationale du film le 5 février

sortie nationale 5 février

Partenariat cinéma Altritaliani avec des invitations à tenter de gagner. Découvrez en salles à partir du 5 février le film «Un soir en Toscane» (Dolce fine giornata) du réalisateur polonais Jacek Borcuch, intégralement tourné dans les beaux paysages de la Toscane, près de Volterra, avec dialogues en italien sous-titrés français. Dans le casting, Krystyna Janda, grande dame du cinéma et du théâtre polonais, Antonio Catania et Kasia Smutniak.  Récemment présenté au Festival du cinéma italien de Villerupt, il y a gagné le Prix de la critique.

Résumé :

Au début, tout semble aller au mieux chez Maria Linde (Krystyna Janda), une poétesse juive polonaise lauréate d’un Prix Nobel. Elle s’est installée en Toscane et vit entourée de son mari aimant (Antonio Catania), sa fille (Kasia Smutniak), ses petits-enfants et ses amis. Elle a même un amant, un magnifique Égyptien plus jeune qu’elle qui s’appelle Nazeer (Lorenzo de Moor). Cependant, comme le veulent la culture occidentale et la dramaturgie, aucun paradis ne dure toujours. On sent dans l’air une tension croissante, insaisissable mais présente, tandis que la ville (comme le reste du Vieux Monde) essaie de gérer la crise des réfugiés. Après un attentat à Rome, le sentiment de peur, de suspicion et de mépris par rapport aux étrangers augmente drastiquement. Maria, qui a été confrontée à l’antisémitisme et aux préjugés de nombreuses fois au cours de sa vie, et sait que cela ne mène à rien, refuse de succomber à la panique et à la défiance ambiantes, ce qui provoque une dispute avec sa fille. Un jour qu’elle reçoit des mains du maire de Volterra un prix, elle prononce un discours polémique qui va semer le chaos dans sa famille et faire d’elle une persona non grata dans la commune. Malgré tout, elle ne cède pas à la pression et continue de s’ériger en faveur de la liberté de parole et de pensée.  (source: Cineuropa)

*

Krystyna Janda : Égérie de Kieslowski, Zulawski et Wajda, le public français la découvre dans deux films de ce dernier, L’Homme de marbre et L’Homme de fer, qui reçoit la Palme d’Or à Cannes en 1981. Elle y est également récompensée en 1990 par le Prix d’Interprétation pour L’Interrogatoire, de Ryszard Bugajski. Metteur en scène et dramaturge, elle a fondé deux théâtres qu’elle dirige à Varsovie. En 2016, elle a été l’initiatrice d’un vaste mouvement populaire de défense du droit à l’avortement en Pologne.

Kasia Sputniak : polonaise aussi, elle est actrice et modèle pour Elle, Vogue et Armani. Elle vit en Italie et a notamment tourné dans « Silvio et les autres » de Paolo Sorrentino.

*

BON PLAN POUR LES LECTEURS ALTRITALIANI : Jeu-concours pour tenter de gagner des invitations  à l’occasion de la sortie nationale du film en écrivant à  Altritaliani.partenariats@yahoo.fr, avec la mention « Un soir en Toscane » + votre nom et votre adresse postale.

BANDE-ANNONCE:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.