La diaspora des artistes vénitiens au XVIIIe siècle. Les échanges artistiques en Europe au 18e siècle.

Colloque les 12 et 13 décembre 2018 (Auditorium du Louvre et Institut Culturel Italien).

L’exposition Éblouissante Venise. Venise, les arts et l’Europe au XVIIIe siècle (Galeries nationales du Grand Palais) propose jusqu’au 21 janvier 2019 un parcours de la civilisation vénitienne du XVIIIe siècle à travers un choix de peintures, sculptures, objets d’art, costumes et instruments de musique. Une des sections est consacrée à la diaspora des artistes vénitiens de cette époque et on peut y voir des toiles, pastels, dessins, sculptures, réalisés par ces artistes en Angleterre, en France, dans les pays germaniques et en Espagne. Par exemple, pour en citer quelques-uns, la grande pastelliste Rosalba Carriera invitée à Paris en 1720, Canaletto en Angleterre dès 1746 et son neveu Bernardo Bellotto dans les cours d’Europe Centrale, Giambattista Tiepolo en Bavière à Wurtzbourg et à Madrid…

Altritaliani vous en a informé ICI 

Rosalba Carriera, « Nymphe de la suite d’Apollon » (détail), Musée du Louvre © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado

À cette occasion l’auditorium du Louvre organise un colloque en collaboration avec l’Institut Culturel Italien et l’Association des Historiens de l’Art Italien (AHAI), qui portera sur la diaspora des artistes vénitiens et les échanges artistiques en Europe au XVIIIe siècle. Ce rayonnement de Venise au-delà de ses frontières constitue une singularité et s’explique par différents facteurs économiques, diplomatiques et politiques au-delà du génie propre aux artistes qui attire les mécènes les plus puissants. Le colloque se propose d’approfondir certains des aspects les plus complexes et les plus riches de ce phénomène.

Auditorium Louvre et IIC

Mercredi 12 décembre 2018
Auditorium du Louvre

Entrée libre dans la limite des places disponibles

10h
Ouverture

Matin
Directeur de séance : Stéphane Loire, musée du Louvre

10h30
Venise et l’Europe au 18e siècle, de la problématique historique à l’exposition
Catherine Loisel, conservateur général du patrimoine, commissaire de l’exposition

11h
Venise et la douloureuse quête de mécènes et de subsides
Valentine Toutain Quittelier, Université Paris-Sorbonne, Paris

11h30
Venise et la France: Antonio Maria Zanetti comme intermédiaire

Paolo Delorenzi, Università Ca’ Foscari, Venise

12h
Débat

Après-midi
Directrice de séance : Paola Marini, Gallerie dell’Accademia, Venise

15h
Sculptures vénitiennes du Settecento dans les jardins princiers européens

Monica De Vincenti, Università Internazionale dell’Arte di Venezia, Venise

15h30
Les tombeaux des princes, des grands capitaines et autres hommes illustres (1735): une entreprise franco-anglo-vénitienne

Françoise Joulie, historienne de l’art

16h
L’art vénitien et la cour de Madrid au temps des Lumières: triomphe et déclin d’une magnificence allégorique

Adrián Almoguera, Université Paris Sorbonne

16h30
Passion pour la lumière. Relations entre Naples et Venise au début du XVIIIe siècle

Viviana Farina, Accademia di Belle Arti, Naples

17h
Débat

diaspora artistes vénétiens en Europe
Antonio Corradini Grand Jardin de Dresde

Jeudi 13 décembre 2018
Institut Culturel Italien (50, rue de Varenne, 75007 Paris)

Réservations ICI 

15h
Ouverture

Après-midi
Directeur de séance : Sergio Marinelli, Università Ca’ Foscari, Venise

15h30
« L’eroica poesia » de La Jérusalem délivrée illustrée par Piazzetta. Chef-d’œuvre de l’imprimerie vénitienne
Massimiliano Simone, École pratique des Hautes Études, Paris

16h
Instruments, musique et musiciens: quand la musique vénitienne conquit l’Europe

Gabriele Rossi Rognoni, Royal College of Music, Londres

16h30
Des violoncelles vénitiens pour créer un son nouveau: les innovations de l’atelier de Matteo Goffriller

Anne Houssay, Laboratoire du Musée de la musique, Cité de la Musique – Philharmonie de Paris

17h
«Une école dans le goût des conservatoires d’Italie»: modèles vénitiens pour le Conservatoire de Paris

Caroline Giron-Panel, École nationale des chartes, Paris

17h30
Débat

20h-22h Concert
La mandoline baroque à Venise au XVIIIe siècle

Ensemble Pizzicar Galante
Anna Schivazappa, mandolino veneziano (mandoline vénitienne)
Daniel de Moraïs, tiorba (théorbe)
Fabio Antonio Falcone, clavicembalo (clavecin)

Pour clôturer le colloque, l’IIC a invité l’ensemble Pizzicar Galante qui a à cœur la recherche et la promotion du répertoire historique de la mandoline. Nommé aux prestigieux International Classical Music Awards (ICMA) pour son premier disque dédié aux sonates pour mandoline de Valentini, l’ensemble met à l’honneur la mandoline vénitienne, instrument semblable à un petit luth et en tout point différent de la mandoline napolitaine classique que nous avons l’habitude d’entendre aujourd’hui. Dans un programme qui mêlera sonates de Vivaldi, Valentini et Venier, ils dévoileront quelques-unes des pages les plus importantes et fascinantes du répertoire de cet instrument.
Réservations ICI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.