Magnifica un roman de M. Rosaria Valentini. Rencontre avec l’auteure et sa traductrice.

La rentrée littéraire vient aussi d’Italie. La Librairie L’Instant, 118 rue de Lourmel, Paris 15e, a le plaisir de vous inviter mardi 25 septembre à 19h à la présentation du livre

MAGNIFICA

de MARIA ROSARIA VALENTINI

Editions Denoël  

Parution : 23-08-2018 /320 pages

en présence de l’auteure et de sa traductrice française Lise Caillat

Cette soirée sera l’occasion de mieux comprendre le délicat travail de traduction et le lien qui se crée entre l’auteure, la traductrice et le texte.

Résumé du roman, coup de coeur de nombreux libraires ♥♥♥

Années 50. Dans un petit village des Abruzzes. La jeune Ada Maria est la fille d’un couple sans amour. Son père, Aniceto, passe le plus clair de son temps avec Teresina, sa maîtresse, ou enfermé dans son atelier de taxidermiste. Eufrasia se contente d’être mère et de noyer sa fragilité dans les soins qu’elle apporte à ses enfants. 


Lorsqu’elle meurt prématurément, Teresina prend peu à peu sa place dans la maison. La jeune Ada Maria s’occupe alors de son frère en s’efforçant d’ignorer Teresina. C’est pourtant dans ce quotidien en dehors du temps, rythmé par la couleur des frondaisons, la succession des naissances et des deuils, que l’Histoire fait un jour irruption. Dans un bois avoisinant le village, Ada Maria aperçoit un jour une ombre. Il s’agit d’un homme, hagard, désorienté, il n’a jamais quitté la cabane où il s’est réfugié à la fin de la guerre. Il est allemand. Les deux êtres vont se rapprocher. De cet amour naîtra une petite fille aux yeux clairs et à la peau diaphane, Magnifica, changeant à tout jamais le destin tranquille auquel Ada Maria se croyait cantonnée.

C’est un beau roman, d’une grande délicatesse, sur les liens familiaux, l’amour et sa fragilité, où les femmes ont un rôle central et où la nature, très présente, est décrite avec une infinie poésie.

« Les étés avaient alors une saveur d’été, de fraises minuscules enfouies dans les prés, de coquelicots étourdis par les vagues des champs de blé, de cerises macérées dans le sucre, de tomates coupées en deux brûlant au soleil sous un filet, d’hirondelles folles qui zébraient l’azur dans un ballet de piqués et de vrilles effréné.

Les journées d’Ada Maria étaient un mince écrin de solitude dans lequel se mêlaient largement l’ivresse et les promesses courant vers le futur. »

Maria Rosaria Valentini est écrivain et poète. Née en 1963, elle étudie à Rome la littérature et la civilisation allemandes puis s’installe en Suisse, où elle vit depuis plusieurs années.  Magnifica est son premier roman traduit en français.

La version originale en italien a été publiée en 2016 par l’éditeur Sellerio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.