Rencontre autour de Luce D’Eramo et de son livre ‘Le Détour’.

L’équipe de La Libreria, 89 rue du Faubourg Poissonnière,  Paris 9e, vous invite à une soirée dédiée à une auteure hors normes, Luce D’Eramo, et à la présentation d’un livre étonnant «Le détour». A découvrir ! La rencontre aura lieu le 11 février à 19h et se déroulera en français.

Altritaliani nouveauté éditoriale italienne

En collaboration avec les Editions Le Tripode

Soirée

LUCE D’ERAMO

Le Détour

En compagnie de la traductrice, Corinne Lucas, et de Sabine Valici-Bosio

Ce soir-là, à La Libreria, une auteure, Luce D’Eramo (Reims 1925 – Rome 2001) et un livre étonnant, « Le détour », un nouveau classique à ranger aux côtés des livres de Charlotte Delbo (voir article Altritaliani ICI) et de Ruth Klüger, selon les mots de Goliarda Sapienza “peut-être un chef-d’œuvre absolu”.

Publié pour la première fois en 1979, « Le Détour » est le fruit de vingt-cinq années d’écriture. Il relate le parcours de Luce d’Eramo qui, élevée dans une famille de dignitaires fascistes, partit de son propre chef en Allemagne en 1944 pour intégrer un Lager, un camp de travail nazi. S’il demeure méconnu en France, « Le Détour » rencontra immédiatement en Italie un immense succès et connaît depuis quelques années une nouvelle vague de traductions dans le monde entier.

L’originalité du « Détour » tient de fait à ce que vécut Luce d’Eramo durant la Deuxième Guerre mondiale mais aussi au difficile processus de remémoration dans lequel elle s’engagea par la suite, et dont le livre témoigne.

En se plongeant dans ce texte, il revient au lecteur francophone de vivre à son tour – au-delà de l’histoire stupéfiante d’une adolescente idéaliste faisant volontairement l’expérience des camps nazis – l’expérience d’une femme en quête de sa vérité.

Venez nombreux. La rencontre se déroulera en français et s’achèvera sur un verre amical.

LA LIBRERIA

Le livre:

Le Détour
Roman
Traduit de l’italien par Corinne Lucas
440 pages
9782370552228
Prix: 25,00 €
Parution: 6 février 2020

L’Auteur: 

livre Le détour Altritaliani

Luce d’Eramo (1925-2001) est née à Reims de parents italiens. Elle vit en France jusqu’à ses quatorze ans, puis retourne avec sa famille en Italie. En 1944, elle s’oppose à son père – alors sous-secrétaire d’État de la République de Salò –, s’enfuit de chez elle et se porte volontaire pour rejoindre un camp de travail en Allemagne. D’abord envoyée à Francfort, elle se rebelle contre ce qu’elle découvre et se retrouve déportée à Dachau. Après maintes péripéties, elle finit par s’évader et travaille sous une fausse identité dans un hôtel, à Mayence. Lors d’un bombardement des forces alliées, un mur s’effondre sur elle. Très gravement blessée et brûlée, elle survit miraculeusement. Commence alors un périple à travers des zones dévastées par la guerre, au bout duquel Luce d’Eramo retrouve l’Italie, le 4 décembre 1945. Marquée par ce qu’elle a vécu, définitivement paralysée des jambes, elle reprend néanmoins des études de lettres, d’histoire et de philosophie, se marie, devient mère. Elle ne cesse d’écrire aussi. À partir de 1953, elle rédige notamment plusieurs textes qui reviennent sur son expérience durant la guerre et questionnent peu à peu la véracité de ses souvenirs. Cette recherche s’achève en 1979 avec la publication de « Le Détour ». Le recueil crée la stupeur et devient un best-seller. C’est le point de départ pour Luce d’Eramo d’un nouvel élan littéraire qui se concrétise dans les décennies suivantes par la publication de plusieurs romans. Luce d’Eramo est morte à Rome le 6 mars 2001.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.