La beauté et la passion de Visconti en podcast sur France-Culture

France-Culture, dans l’émission “La Compagnie des oeuvres” par Matthieu Garrigou-Lagrange, a dédié tout récemment un cycle de 4 épisodes de 58 minutes au grand réalisateur Luchino Visconti dont l’œuvre raffinée a imprégné plus de 30 ans de vie cinématographique italienne. Ils sont désormais disponibles en podcast. Commencez par le premier, essentiellement biographique, avec des sons d’archives, et si vous y prenez goût, poursuivez l’écoute de toute la série. Cela en vaut la peine!
Des bonheurs et tragédies familiales, de l’Histoire, des passions, du romanesque, de la beauté, Visconti est un monument dont il n’est pas facile de faire le tour. L’opéra, le théâtre, la littérature et la musique ont fait de son œuvre une véritable polyphonie et imprégné fortement son cinéma. Pour ne citer que quelques-uns de ses films : Ossessione, La terre tremble, Senso, Rocco et ses frères, Le Guépard, Les Damnés, Mort à Venise, … jusqu’à L’Innocent.

Altritaliani

Épisode 1 : L’âge d’or de Luchino Visconti  
https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/la-beaute-et-la-passion-de-visconti-14-lage-dor-de-luchino-visconti-0

De la Belle Époque aux années 1970, en passant par la Seconde Guerre mondiale, Luchino Visconti a traversé le siècle en enfant de l’aristocratie, en résistant, en artiste. Pour inaugurer ce cycle, Matthieu Garrigou-Lagrange se penche sur la biographie de Visconti en compagnie de Laurence Schifano. Ensemble, ils retracent cette vie romanesque, que Visconti se refusa à évoquer à la première personne dans son oeuvre.

Épisode 2 : « Comment c’est » Visconti ?
https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/la-beaute-et-la-passion-de-visconti-24-comment-cest-visconti-0

En dépit de son oeuvre monumentale, Visconti demeure aussi célèbre qu’inconnu. Comment pénétrer le style Visconti, qualifié par le critique de cinéma Serge Daney de l’un des styles les plus hermétiques de l’histoire du cinéma ? Peut-on penser son oeuvre autrement que sur le mode de l’antagonisme ? La critique s’entêta à l’aborder ainsi, la qualifiant tour à tour de communiste et d’aristocrate, de néoréaliste et de décadente. Matthieu Garrigou-Lagrange et Suzanne Liandrat-Guigues cherchent à répondre à ces questions.

Épisode 3 : Comme la peinture le cinéma de Visconti
https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/la-beaute-et-la-passion-de-visconti-34-comme-la-peinture-le-cinema-de-visconti-0

Amoureux de la peinture et collectionneur de tableaux, Visconti a manifesté cette passion dans son cinéma, sans pour autant revendiquer l’influence d’un art qu’il n’entendait en rien copier. Quelle différence Visconti établissait-il entre l’art pictural et l’art cinématographique? Qu’entendait-il en demandant à ses acteurs de jouer «comme s’ils sortaient d’un tableau»? Quels sont enfin ces effets picturaux à l’œuvre dans ses films ?  Matthieu Garrigou-Lagrange en parle avec Laurent Darbellay, enseignant à la faculté de lettres de l’université de Genève et auteur de l’essai « Luchino Visconti et la peinture » (MetisPresses, 2011).

Épisode 4 : Visconti avec Proust… et la décadence selon Visconti
https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/la-beaute-et-la-passion-de-visconti-44-visconti-avec-proust-et-la-decadence-selon-visconti-0

À l’occasion de ce quatrième volet, La compagnie des œuvres explore ses liens avec Proust et se penche sur le thème de la décadence dans sa filmographie. Avec Florence Colombani, journaliste, écrivaine, cinéaste et autrice de Proust-Visconti. Histoire d’une affinité élective (Philippe Rey, 2006).
Les éléments communs aux œuvres de Visconti et Proust sont légion, au point que Gilles Deleuze en dressa l’inventaire : enfance mythifiée, décomposition de l’aristocratie, peinture d’une Europe au bord du gouffre… Luchino Visconti aimait À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Il s’est même très sérieusement attelé à un projet d’adaptation avant d’y renoncer pour tourner Mort à Venise aux accents d’ailleurs très proustiens.

POUR RAPPEL (LIEN INTERNE):  La Cinémathèque française a consacré une grande rétrospective à Visconti en 2017. Ne parla nel suo articolo Maria Cristina Nascosi Sandri: https://altritaliani.net/luchino-visconti-a-la-cinematheque-francaise-ricordo-con-retrospettiva-di-un-grande-artista/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.