Expos photos à l’IIC : 50 ans de portraits en Italie, 1968-2018 + La rigueur du regard.

Jusqu’au 20 mars, deux nouvelles expositions collectives de photographies s’ouvrent parallèlement à l’Istituto italiano di Cultura, 50 rue de Varenne, Paris 7ème : Devant l’objectif, 50 ans de portraits en Italie, 1968-2018 et La rigueur du regard. Le double vernissage a lieu le mercredi 26 février à 19h.

expos photo IIC Paris

Devant l’objectif, 50 ans de portraits en Italie, 1968-2018

Grâce aux clichés de vingt auteurs – parmi lesquels Jacopo Benassi, Gianni Berengo Gardin, Lisetta Carmi, Marco Delogu, Fausto Giaccone, Guido Guidi, Ugo Mulas, Francesco Neri, Luca Nostri, Sabrina Ragucci, Ferdinando Scianna et Paolo Ventura –, cette exposition explore la richesse de la photographie de portrait en Italie.

Tous les photographes, célèbres comme moins connus, ont saisi des sujets fixant directement l’appareil, en silence, conscients d’être représentés. Les portraits naissent de ce lien fort entre le photographe et son sujet, basé sur une appartenance nationale, un groupe social et une histoire partagés. Les regards directs vers l’objectif semblent croiser les yeux d’un futur observateur. « J’avais l’habitude de me débarrasser presque immédiatement des portraits de personnes célèbres, souvent filtrés par leur contrôle sur leur image, ce qui, en quelques mots, ne m’intéressait pas. De la même manière, je n’étais pas très attiré par les oeuvres «lisses et commandées», les histoires pour les magazines. Je recherchais des séries de portraits qui partent d’expériences personnelles, où l’on peut sentir l’histoire du photographe, son identité personnelle et sociale », témoigne Marco Delogu, le commissaire de l’exposition.

IIC Actualité italienne Altritaliani
photo marco delogu

Parallèlement : La rigueur du regard.

Réalisée avec les archives de la Fondazione 3M – une des collections les plus vastes et les plus variées de la photographie italienne passée et présente –, cette exposition propose une sélection de clichés pris à différentes époques par une quinzaine de photographes célèbres. L’exposition débute par ceux qui se sont confrontés à l’architecture, comme Gabriele Basilico et Gianni Berengo Gardin, jusqu’à Ferruccio Leiss, Gianna Spirito et Lia Stein. Regard insolite sur le quotidien ou perspectives audacieuses se côtoient ensuite par le biais des oeuvres de Gianni Borghesan, Piergiorgio Branzi, Roberto Spampinato et des auteures comme Chiara Samugheo et Giancarla Pancera. De leur côté, Franco Fontana, Federico Vender et Mario Finazzi abordent, à travers les recherches les plus hardies, le paysage naturel et urbain, tandis qu’Elio Luxardo interprète l’univers de la mode et que la jeune Lucrezia Roda joue avec les formes jusqu’à l’abstraction. Commissaire de l’exposition: Roberto Mutti (directeur artistique du Festival de la photo de Milan).

Infos pratiques: Jusqu’au 20 marsJours et horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 15h à 18h, ainsi qu’en soirée lors des manifestations. Entrée libre.

(photo du logo Gianni Berengo Gardin – Ugo Mulas Como 1969)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.