Risque de fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon.

Altritaliani prend connaissance avec inquiétude du risque de fermeture de l’Istituto Italiano di Cultura de Lyon, un Institut dynamique qui fait un travail en profondeur, hors des clichés habituels sur l’Italie, fonctionnant bien et très apprécié de toute la région depuis sa création.
Une pétition est lancée pour tenter de maintenir son existence au sein de la Région Rhône-Alpes, après la fermeture récente de l’IIC de Grenoble. Altritaliani se mobilise et vous invite à signer la pétition suivante adressée à Emma Bonino, Ministre des Affaires étrangères italien.

[*Mise à jour début avril 2014: Nous apprenons que l’IIC de Lyon est sauvé. Il ne fermera pas. Merci à tous pour votre soutien.*]

[**NON A LA FERMETURE de l’Institut Culturel Italien de Lyon : La Région Rhône-Alpes ne peut pas renoncer à la présence des Institutions Culturelles Italiennes.*]

SIGNATURE DE LA PETITION ICI

« Le Ministère des Affaires Etrangères italien envisage, dans le cadre d’un programme de réorganisation du réseau des Instituts Culturels Italiens et du corps diplomatico-consulaire italien à l’Etranger, la fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon, Bureau Culturel du Ministère italien des Affaires Etrangères.

Créé en 1986 – suite à l’accord bilatéral de 1949, dont les signataires étaient les Ministres des Affaires Etrangères des deux pays: Robert Schuman pour la France et Carlo Sforza pour l’Italie – l’Institut Culturel Italien de Lyon a été inauguré officiellement en 1987.

coursjpg20132015.jpg

Depuis, il promeut la langue et la culture italiennes non seulement dans toute la Région Rhône-Alpes, suite à la fermeture, en 2011, de l’Institut Culturel Italien de Grenoble, mais également dans les départements limitrophes de l’Auvergne, du Limousin et de la Bourgogne.

Pendant toutes ces années, l’Institut a su nouer et consolider des liens forts avec les institutions administratives, culturelles, scientifiques, diplomatiques, scolaires et universitaires, en devenant rapidement un interlocuteur privilégié.

Dans sa mission culturelle, en 2013, l’Institut Culturel Italien de Lyon a réalisé environ 90 manifestations, dans des domaines aussi variés que le cinéma, le théâtre, la musique, la littérature, les sciences … accueillant un nombre toujours croissant de participants. Concernant sa mission pédagogique, la fréquentation des cours de langue italienne (plus de 50 cours, plus de 600 élèves), des ateliers thématiques et de la bibliothèque (5000 ouvrages, 600 DVD) ne cesse pas de progresser.

L’éventuelle réorganisation envisagée par le Ministère des Affaires Etrangères Italien ferait disparaître 27 ans de travail aux côtés des Lyonnais passionnés d’Italie et autres partenaires français et étrangers (membres de l’EUNIC) et laisserait cette partie de la France dépourvue de toute institution culturelle italienne.

La décision de fermeture, si elle s’avérait effective, pénaliserait avant tout la ville de Lyon et sa région mais surtout les amis de la culture et la langue italiennes.

Compte tenu de la richesse apportée par l’Institut aux citadins français, aux expatriés italiens, toujours plus nombreux dans la région, et de l’ambition en termes de développement politico-économique et international mais surtout culturel de la ville de Lyon, dans la coopération transnationale alpine, nous demandons le maintien de l’Institut Culturel Italien à Lyon. »

La rédaction d’Altritaliani

7 Commentaires

  1. Risque de fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon.

    En visite à Lyon j’ai visité et assisté à un cours dans ce merveilleux Institut. Je rêverais de pouvoir bénéficier dans ma ville de ce qu’offre aux passionnés de la Bella Lingua, aux amoureux des arts et aux expatriés italiens ce lieux d’échange et de culture.

    Faisons tout pour que perdure ce que nous avons de meilleur… Marygill.

  2. NON à la fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon.
    Je suis contre la fermeture de toute institution qui travaille avec les langues et les cultures, pour des raisons de mixité, européennes, de diversité, etc. Et surtout d’un Institut Italien car sono anch’italiana. L’Italie n’est pas sufissament représentée déjà en France, intellectuellement, ni l’italien, et pourtant l’Italie fournit un travail remarquable avec des chercheurs jeunes ou pas très appréciés dans certaines institutions françaises.

  3. Risque de fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon.
    Sono contro la chiusura dell’ istituto di cultura italiana a Lyon per motivi culturali.

    • Risque de fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon.
      Io sono molto arrabiata del progetto di chiusura dell’Istituto Culturale Italiano in Lyons. Se si chiudono
      poco a poco gli instituti culturali italiani all’estero, come si propagara la cultura di Dante Agligeri ?

    • Risque de fermeture de l’Institut Culturel Italien de Lyon.
      Caro Nicola,
      non c’è più nulla di cui lamentarsi. Il riferimento è allo stato di degrado in cui versa il patrimonio culturale del nostra o Paese e, conseguenza logica, la nostra cultura. O viceversa, mettila come vuoi. La Cultura nel nostro Paese è diventato un optional. Si fa o non si fa Cultura interessa a pochi dei nostri governanti in tutt’altre faccende affaccendati. Non ultima la vicenda del prestigioso Teatro di San Carlo di Napoli, tanto per citare un esempio. Devo continuare? Il prestigioso Istituto Italiano per gli Studi Filosofici di Marotta. Ancora? La Libreria Guida a Port’Alba. Ho citato solo esempi che ricadono all’interno della nostra Regione, la Campania. Allargando l’orizzonte al Belpaese, potrei citarne a centinaia. E’ il segno dei tempi, caro Nicola. Un saluto caro a te ed a Michèle. Raffaele Bussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here