Gustave Courbet: Le beau est dans la nature. Ferrare, Palazzo dei Diamanti.

A partir du 22 septembre 2018 et jusqu’au 6 janvier 2019, pour la première fois depuis près de cinquante ans, Gustave Courbet retourne en Italie, plus précisément à Ferrare, dans une rétrospective consacrée à ce génie incontesté du XIXe siècle et à son approche révolutionnaire de la peinture de paysage. L’exposition est intitulée: « Courbet e la natura« . Homme à la personnalité forte et complexe, Courbet s’imposa comme père du réalisme, ouvrant la voie à la modernité en peinture avec des travaux provocateurs, rejetant les préceptes académiques ; la nature fut une de ses principales sources d’inspiration.

L’exposition présentera une cinquantaine de toiles majeures ; plusieurs grands chefs-d’œuvre de l’artiste seront ainsi réunis de manière exceptionnelle : Bonjour Monsieur Courbet, le sensuel autoportrait L’Homme blessé ou les célèbres Demoiselles des bords de la Seine, Le Chêne de Flagey. Les grands musées internationaux ont consenti des prêts de très grande qualité. Le parcours de l’exposition conduira le visiteur à travers les lieux et les thèmes de la représentation singulière et passionnée du monde naturel par Gustave Courbet : des panoramas de sa terre natale, la Franche-Comté, aux spectaculaires paysages marins battus par la tempête, des grottes mystérieuses dont jaillissent des sources aux béantes cavités karstiques dans les torrents, des nus sensuels immergés dans une végétation luxuriante aux sublimes scènes de chasse de sa maturité.

Considéré comme un maître par les impressionnistes et vénéré par Paul Cézanne, Courbet semble dévoiler des formes en attente d’apparaître, capturant les phénomènes naturels les plus élusifs et transitoires.

Les paysages de sa région natale, la Franche-Comté, occupent une place particulière dans le cœur de l’artiste : la vallée luxuriante de la Loue, les hauts plateaux arides, les rivières impétueuses, le sous-bois et les ciels immenses nourrirent cet homme sensible et lui inspirèrent des variantes infinies et singulières. Les lieux où il put séjourner ou qu’il visita durant le cours de sa vie furent aussi sources d’inspiration pour lui, comme les côtes méditerranéennes près de Montpellier, les paysages rocheux de la région de la Meuse en Belgique, les paysages marins de la Normandie, aux ondes s’enflant avant de se briser sur les roches, ou les lacs suisses peints en exil dans une atmosphère chargée de nostalgie. À ces sujets s’ajoutent les peintures qui ont pour thème les nus et les animaux dans le paysage, où Courbet montre combien il était porteur d’un regard original sur le monde, mais aussi combien il était conscient de la grande tradition de peinture occidentale admirée au Louvre, auprès des œuvres des maîtres anciens.

Gustave Courbet – Il rifugio dei caprioli in inverno, 1866 – Lyon Musée des Beaux-Arts

Avec Courbet et la nature, le public pourra donc redécouvrir l’œuvre d’un des plus grands peintres du XIXe, un artiste qui a laissé une trace indélébile sur son époque, faisant passer l’art français du rêve romantique à la peinture de la réalité, et de celle-ci à un amour renouvelé pour la nature et ses interprétations.

Bande-annonce à visionner 

COURBET ET LA NATURE (Courbet e la natura)
Ferrare, Palazzo dei Diamanti
22 septembre 2018 – 6 janvier 2019

Organisateurs
Fondazione Ferrara Arte et Galeries d’Art Moderne et Contemporain de Ferrara

Commissaires d’exposition
Dominique de Font-Réaulx, directrice du musée Eugène-Delacroix, Barbara Guidi, conservateur en chef des Galeries d’Art Moderne et Contemporain de la Ville de Ferrara, Maria Luisa Pacelli, directrice des Galeries d’Art Moderne et Contemporain de la Ville de Ferrara, Isolde Pludermacher, conservateur en chef au musée d’Orsay, et Vincent Pomarède, directeur de la médiation et de la programmation culturelle au musée du Louvre.

Catalogue
Publié par Ferrara Arte Editore, sous la direction de D. de Font-Réaulx, B. Guidi, M.L. Pacelli, I. Pludermacher et V. Pomarède. Avec textes de : J. Barnes, D. de Font-Réaulx, V. Pomarède, P. Galvez, I. Pludermacher, P. Reilé, M. Hilaire, D. Ottinger, F. de Marco, B. Guidi, V. Gusella, M. Morton, M. Clarke, S. Cantarutti, L. Madeline

Informations et réservations :

tel. +39 0532 244949 | diamanti@comune.fe.it
www.palazzodiamanti.it

Info envoyée à Altritaliani par Studio ESSECI – Sergio Campagnolo – Service de presse
tel. +39 049 663499

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.