Paragone: art urbain italien

A l’occasion de l’exposition collective “Paragone – Formes et couleurs de l’art urbain italien”, présentée jusqu’au 27 avril à la Galerie LJ de Paris (12, rue Commines, 75003 Paris), Altritaliani est heureux de vous présenter dans sa « galleria » quatre jeunes artistes italiens qui sont représentatifs de ce type d’art: Agostino Iacurci, Pane, Moneyless et Tellas. Malgré leurs différentes personnalités, ils ont un langage artistique commun, une sensibilité particulière pour l’espace public, un projet fédérateur, sans oublier un goût pour la traîtrise… des images.

En italien, Paragone signifie comparaison.

L’exposition « Paragone – Formes et couleurs de l’art urbain italien » invite le spectateur à analyser son propre regard, pour reconnaître et démasquer ses préjugés visuels, en observant et en comparant les œuvres de quatre artistes, qui fondent leur démarche sur le coloris – Agostino Iacurci et Pane – ou sur le dessin – Moneyless et Tellas. Salle après salle, le regard découvrira que des traits et des hâchures sont souvent un excellent moyen de traduire d’intenses émotions, alors que des projets résolument rationnels ont régulièrement recours à des taches et à des plans de couleurs. Magritte nous avait mis en garde, en représentant une pipe juste au-dessus de la phrase « Ceci n’est pas une pipe » !

Agostino Iacurci (Foggia 1986), est un artiste italien multidisciplinaire. Il vit et travaille entre Rome et Nüremberg. Il crée des images colorées qui offrent plusieurs niveaux de lecture. Il produit des dessins et des gravures, et s’est fait notamment connaître pour ses peintures murales monumentales. Puisant son inspiration dans la vie quotidienne, Iacurci propose des formes synthétiques et des titres ouverts qui offrent au public un grand nombre d’interprétations possibles.

http://www.agostinoiacurci.com/

Agostino Iacurci - Le mur

Après avoir commencé des études à l’Accademia di Belle Arti de Rome, Pane (Rome 1974) a arrêté son cursus et continué en tant qu’ autodidacte, se spécialisant dans la bande-dessinée et le graphisme. Le parcours de Pane est indissociable de l’histoire du graffiti à Rome. En 2000, il est à l’origine, avec un groupe d’amis, du collectif Why Style. Le but de ce collectif est de retranscrire les sous-cultures urbaines sous une forme artistique, en explorant les réalités concrètes et la fantasmagorie de la vie urbaine.

http://www.panetrv.com/

Le travail de Teo “Moneyless” Pirisi (Milan 1980) se caractérise par une recherche des éléments les plus bruts de la nature et prend en considération un processus d’évolution continue. Ses recherches artistiques, libérées du poids d’une forme fixe, ont fait évoluer son style vers une étude de la géométrie la plus épurée. La nature devient fonctionnelle dans l’oeuvre d’art : les formes essentielles sont traitées les unes après les autres, mais restent toujours ancrées dans une complexité structurelle, où elles signifient pureté et propreté.

Home

Sarde d’origine et formé à l’Académie des Beaux-Arts de Bologne, Tellas (Cagliari), représente un concept abstrait de la nature, exprimé par l’utilisation de techniques multiples comme la peinture murale, l’illustration, la reproduction d’images via diverses techniques d’impression et l’installation, mettant en scène des objets de la vie quotidienne. L’authenticité de son travail s’exprime par la présence d’éléments qui combinent ensemble la lumière et l’ombre, l’espace et la forme, le symbolisme et la légèreté.

http://www.tellas.org/tellas.html

EXPOSITION

Paragone. Formes et couleurs de l’art urbain italien

Une proposition de Christian Omodeo pour LE GRAND JEU (http://legrandj.eu/)

Galerie LJ

12, rue Commines, 75003 Paris

www.galerielj.com

mardi-samedi 11h-19h

jusqu’au 27 avril 2013