Le sculpteur italien Adolfo Wildt au Musée de l’Orangerie. Visite-guidée Altritaliani.

Au Musée de l’Orangerie, Paris 1er, “Adolfo Wildt (1868-1931). Le dernier symboliste” (15 avril-13 juillet 2015). L’exposition présente l’œuvre de cet artiste milanais, figure majeure de la sculpture italienne de l’entre-deux-guerres, injustement peu connu en France. Altritaliani vous propose une visite-guidée en italien de cette exposition le jeudi 21 mai à 14h10 avec notre conférencière Barbara Musetti, docteur en histoire de l’Art et enseignante à l’Ecole du Louvre. Réservation indispensable: prix et modalités d’inscription en fin d’article.

En marge de la tradition comme des avant-gardes, mais proche du mouvement Liberty et du symbolisme, le sculpteur italien Adolfo Wildt (1868-1931) semble traverser l’art de la première moitié du XXe siècle comme une sorte d’ovni artistique. Praticien hors pair, formé entre naturalisme et classicisme, il démarre sa carrière au service de nombreux sculpteurs, dans le Milan de la fin du XIXe siècle, dominé par un goût tardo-réaliste. Les commandes de son premier mécène, l’Allemand Franz Rose, lui ont procuré jusqu’en 1912 un soutien précieux qui l’a tenu un peu à l’écart de la scène artistique italienne. Il fait l’objet de critiques partagées et de violents assauts: on lui reproche l’hermétisme de ses sujets, ses excès plastiques et surtout la nature «germanique» d’une œuvre qui révèle plus de dettes envers le goût sécessionniste que de la tradition plastique italienne.

Adolfo Wildt, La mère.

Adolfo Wildt, La Madre (La mère, fragment du groupe La Famille), 1922

Marbre, 61 x 24 x 35 cm

Collezione Franco Maria Ricci, Fontanellato (Parma) © Archivo Franco Maria Ricci

Il faut attendre l’exposition que lui est consacrée en 1919 par la Galleria Pesaro, à Milan, pour que les honneurs arrivent enfin. Organisée par Margherita Sarfatti, maîtresse de Mussolini, l’exposition est une réussite qui lui attire les faveurs de la critique et du pouvoir politique. Mais cette proximité avec le régime fasciste sera sans doute à l’origine de l’oubli dans lequel Wildt tombe au milieu du XXe siècle. Il faudra attendre les études du début des années 2000 pour que cet artiste puisse se débarrasser des préjugés et retrouver enfin son statut au sein de l‘art du XXe siècle.

A partir d’une sélection d’œuvres provenant de musées et collections particulières italiennes, le musée de l’Orangerie lui consacre, pour la première fois en France, une exposition monographique. Ce sera l’occasion de découvrir la virtuosité exceptionnelle d’Adolfo Wildt ainsi que le rôle unique qu’il a pu jouer dans l’art de la première moitié du XXe siècle, rôle confirmé par la publication de L’Arte del Marmo en 1921 qui lui permet de participer de plein droit au débat sur les principes de l’art moderne.

Adolfo Wildt, Carattere fiero, anima gentile.

Adolfo Wildt, Carattere fiero – Anima gentile (Caractère fier – Âme simple), 1912

Marbre partiellement doré, 38 x 57 x 37 cm

Venise, Fondazione Musei Civici di Venezia, Galleria Internazionale d’Arte Moderna di Ca’Pesaro 2015 © Photo Archive – Fondazione Musei Civici di Venezia

Organisée avec la participation de la Fondation Cassa dei Risparmi di Forlì, cette exposition qu’Altritaliani souhaite vous faire découvrir, “présente sculptures et dessins de l’un des artistes les plus raffinés et cultivés du siècle dernier. Un artiste qui a su élaborer un langage où l’expressionisme se mêle aux réminiscences de l’art antique, de la Renaissance, mais aussi néogothiques, dans un équilibre inédit entre la force expressive du modèle et la grâce de motifs purement décoratifs.”

Barbara Musetti

Date:

  • Jeudi 21 mai à 14h30 – en italien / Rendez-vous à 14h10

Prix et modalités d’inscription:

Réservation par mail indispensable à: evolena@altritaliani.net

Vous recevrez rapidement un mail de confirmation.

  • Prix : 14€ par chèque à l’ordre de «Association culturelle Altritaliani», 51, avenue de la Motte-Picquet, 75015 Paris.

Ce montant n’inclut pas le billet d’entrée au Musée de l’Orangerie dont l’achat sera effectué sur place le jour de la conférence par le responsable du groupe (+ l’équipement en audiophones obligatoire pour les groupes avec prise de parole): prévoir 11 à 12€ en espèces selon le nombre de participants pour le tarif plein.

Prière de signaler au moment de votre inscription si vous disposez de la gratuité ou de tarifs réduits dans les Musées nationaux:

http://www.musee-orangerie.fr/documents/tarifs_%20droit_%20entree_2015.pdf

Groupe de minimum 15 personnes. Droit de parole: 1h30.

Musée de l’Orangerie

Jardin des Tuileries

75001 Paris

Rendez-vous à l’extérieur du musée

1 COMMENTAIRE

  1. Exposition Adolfo Wildt: Le dernier symboliste. Musée de l’Orangerie.
    Durante la mostra sarà possibile vedere nell’auditorium dell’Orangerie il documentario “A.Wildt. Il marmo e l’anima” Una produzione italiana.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here