Les Primitifs italiens au Musée Jacquemart-André

Voici une exposition organisée par le Musée Jacquemart-André à ne pas manquer si vous habitez Paris ou séjournez dans la capitale, mais réservez vos billets ! Et, quand vous l’aurez vue, faites-nous part de vos impressions en répondant à l’article.


7316_1_.bloc_primitifs2-4.jpg

Du 11mars au 26 mai 2009, le Musée Jacquemart-André présente pour la première fois à Paris l’une des collections les plus importantes de Primitifs Italiens hors d’Italie. Ces œuvres exceptionnelles ont été réunies au XIXe siècle par Bernard von Lindenau.

« Hiératique et brillante de mille couleurs comme l’étaient autrefois nos cathédrales, la collection Lindenau offre l’image fascinante et rare de la peinture post-médiévale. »

Jean-Pierre Babelon, Membre de l’Institut

LA COLLECTION DU MUSEE D’ALTENBOURG

Cette collection de chefs-d’œuvre des Primitifs Italiens fut constituée au début du XIXe siècle par le baron allemand Bernard von Lindenau (1779-1854). Homme politique éminent, amateur d’art et philanthrope, Bernard von Lindenau ouvrit en 1848, dans sa ville natale d’Altenbourg, au sud de Dresde, une vaste demeure de style classique afin d’y exposer ses collections d’œuvres d’art et de favoriser l’accès du plus grand nombre à la culture « pour l’éducation de la jeunesse et le plaisir des anciens ».

Avec la réunification allemande et la fin du régime communiste, les chercheurs occidentaux ont pu accéder de nouveau à cet ensemble unique tombé dans l’oubli. La valeur exceptionnelle de cette collection a été, alors, confortée par l’organisation de deux grandes expositions en Italie.

7476_1_.bandeaustfran_ois.jpg

UNE EXPOSITION INEDITE DES PLUS GRANDS MAITRES du XIIIe au XVe
Une cinquantaine de ces œuvres, toutes réalisées par les plus grands maîtres de la pré-Renaissance et de la première Renaissance italienne sont réunies à l’occasion de cette exposition.

Un florilège d’artistes prestigieux, de Guido da Siena à Liberale di Verona permet la confrontation de deux écoles majeures : celle de Sienne qui compte dans ses rangs Lippo Memmi, Pietro Lorenzetti ou Sano di Pietro et celle de Florence représentée, entre autres, par Fra Angelico, Lorenzo Monaco, Masaccio ou Filippo Lippi.

7475_1_.bandeauvierge2_-3e4dc.jpg

La palette de couleurs puissamment symbolique des maîtres de Sienne ou de Florence émerveille, en jouant sur les effets de camaïeux ou de contrastes entre les verts amande, les roses tendres ou « terre de sienne », les mordorés, les bleus profonds ou les rouges vifs. Une poésie pleine de grâce et de profondeur émane de ces œuvres. Laissez-vous charmer par la subtilité des coloris, l’élégance des lignes, la puissance expressive des scènes et la force spirituelle de leur message.

Pour + d’info http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/jacquemart/

Musée Jacquemart-André, 158 Bd Haussmann, 75008 Paris, Métro Miromesnil.

1 COMMENTAIRE

  1. LES PRIMITIFS ITALIENS
    cara evolena, ho conosciuto il sito altritaliani perchè una mia carissima amica francese me ne ha parlato e devo dire che ormai è diventata una mia piccola abitudine iniziare la giornata andando a vedere le novità del sito. sono un « altroitaliano » che purtroppo vive in italia in questo momento così triste e così, mi verrebbe voglia di dire, « disperante ». quello che sta succedendo in questo momento in italia è di una drammaticità unica. c’è un piccolo uomo che sta diventando, con il consenso della popolazione, il padrone di questo paese bellissimo. succede che questo uomo viene riconosciuto, in un processo, corruttore di un avvocato, ma non gli si può far niente perchè ha fatto una legge che lo tutela e lo rende di fatto non perseguibile. succede che ad una ragazza da 17 anni in coma irreversibile, alimentata con un sondino, venga negato il diritto ad una giusta morte e che per fare ciò si cerchi una soluzione legislativa che solo l’intervento del capo dello stato ha scongiurato. succede che c’è un’opposizione incapace di parlare alle persone in carne ed ossa e pensa solo alle faide interne alle lotte tra correnti contrapposte e che brucia uno dopo l’altro i suoi leaders e le persone migliori. cosa c’entra tutto questo con il tuo articolo, cara evolena? bè c’entra, perchè la mostra di cui tu parli e che si terrà a parigi(a proposito spero di venire a vederla) ci mostra un passato bellissimo, fatto di grandi persone, artisti, letterati, che confrontati con questo misero presente ci mostrano un’italia che potrebbe essere e che non è. complimenti comunque per il lavoro che state facendo, sarebbe bello che questo sito diventasse non un piccolo ricettacolo dove sfogare le nostre piccole frustrazioni, bensì un luogo di incontri di conoscenze di scambi culturali e di esperienze. il poeta diceva che da una piccola scintilla può nascere un grande fuoco. perchè non provarci?. ciao evolena, continuerò a seguirti ed a seguirvi.

Comments are closed.