Festival de cinéma de Rome à Paris 2016 à l’Arlequin

Du 28 au 31 Janvier 2016, la huitième édition du Festival de cinéma «De Rome à Paris», inédits du cinéma italien 2015, aura lieu au cœur de Saint Germain des Prés, au cinéma L’Arlequin, 76, rue de Rennes 75006 Paris. Les films seront projetés en italien, avec sous-titres en français.

Au programme, 4 jours de cinéma italien avec la projection de 11 œuvres inédites, en présence de leurs réalisateurs, afin de permettre au public de découvrir les récentes créations du septième art italien. Manifestation organisée par l’UNEFA (Association Nationale des Exportateurs de Films et de l’Audiovisuel), le Ministère de la Culture italien et l’Istituto Luce Cinecittà dans le but de promouvoir le dynamisme du nouveau cinéma italien. Le festival sera aussi l’occasion de favoriser la rencontre et l’échange entre professionnels du cinéma français et italien.

[*Tarif unique 4€*]

_logo_date-2.jpg

PROGRAMME

[vert fonce]Jeudi 28 janvier [/vert fonce]

19h30 Présentation des films par Giorgio Gosetti, en présence des réalisateurs.

20h30 Film d’ouverture QUO VADO de Gennaro Nunziante, en sa présence.

Le film a battu tous les records en Italie, avec plus de 8 millions d’entrées, dépassant ainsi en15 jours, le dernier volet de la saga Star Wars.

Comédie familiale réalisée par Gennaro Nunziante, le film met en scène l’humoriste Checco Zalone, qui incarne un fonctionnaire peu téméraire et corrompu, qui va voir sa vie bouleversée par une mutation.

[*La critique d’Altritaliani:*] http://www.altritaliani.net/spip.php?article2460

[vert fonce]Vendredi 29 janvier[/vert fonce]

14h ARIANNA de Carlo Lavagna

«Une villa au bord du lac de Bolsena où la famille d’Arianna revient pour la première fois depuis qu’elle avait trois ans. Arianna en a maintenant dix-neuf, mais malgré les soins attentifs de son père médecin et d’un gynécologue ami de la famille, elle n’est toujours pas pubère et cela l’inquiète. Des allusions discrètes incitent Arianna à enquêter sur son passé médical pour découvrir un lourd secret familial qui pèse sur elle.»

[*La critique d’Altritaliani:*] http://www.altritaliani.net/spip.php?article2342

16h I RICORDI DEL FIUME / SOUVENIR D’UN FLEUVE de Gianluca e Massimiliano De Serio
«I Ricordi del Fiume est un documentaire sur le bidonville situé sur les bords de la Stura à Turin où vivaient un millier de personnes de toutes origines. Le film nous montre le quotidien de ces habitants avant le lancement d’une vaste opération d’urbanisme pour démanteler la «platz» et reloger des familles dans des logements «normaux».

18h SE DIO VUOLE / SI DIEU VEUT de Edoardo Falcone

«Tommaso est un chirurgien renommé et un homme de certitudes qui n’a que mépris pour son entourage. Il est marié à Carla, et ils ont deux enfants : Bianca, mariée, et Andrea, étudiant en médecine. Andrea sème la révolution dans la famille quand il annonce qu’il veut devenir prêtre. Tommaso décide de se rapprocher de père Pietro qui semble à l’origine de cette vocation, dans l’espoir d’une découverte à même de faire revenir Andrea sur son idée.»

20h LEA de Marco Tullio Giordana

«Entre son frère, boss de la ‘ndrangheta, la mafia calabraise et son mari, son bras droit, Lea n’a vécu qu’au milieu de criminels. Prête à tout pour sauver sa fille, elle commence à collaborer avec la justice. Après des années, le jour où elle disparaîtra soudainement, ce sera à Denise, sa fille de comprendre ce qui s’est passé et de dévoiler le mystère de sa disparition.»

22h NOI E LA GIULIA / LA LEGENDAIRE ALFA GIULIA 1300 ET AUTRES MIRACLES de Edoardo Leo

«Trois quadras insatisfaits, fuyant la ville et leur propre vie, se trouvent réunis par un projet commun: ouvrir un gîte rural. Ils seront rejoints par un quinquagénaire empoté et complètement à l’ouest, et une jeune fille enceinte et définitivement écervelée. Leur rêve se heurte à un étrange mafieux qui vient les racketter au volant d’une vieille Giulia 1300. La révolte contre cette injustice les entraînera dans une aventure inattendue, incohérente et tragicomique.»

[vert fonce]Samedi 30 janvier[/vert fonce]

14h DOBBIAMO PARLARE / IL FAUT QU’ON SE PARLE de Sergio Rubini

«Vanni, cinquante ans, est un écrivain à succès. Linda, trente ans, collabore dans l’ombre à ses romans. Ils vivent en couple dans un appartement-terrasse dans le centre de Rome. Leurs meilleurs amis, Costanza et Alfredo, sont mariés, riches et gèrent leur mariage come une société. Un soir, Alfredo et Costanza font irruption chez Vanni et Linda. La découverte par Costanza d’une liaison d’Alfredo va faire éclater récriminations et rancœurs inattendues dans les deux couples. Un couple survivra-t-il à cette nuit de bataille ?»

16h WAX : WE ARE THE X de Lorenzo Corvino Monte Carlo

Deux hommes et une femme sont envoyés dans la Principauté pour tourner une publicité. Leur voyage dans le sud de la France et sur la Côte d’Azur se révèle bien plus compliqué que prévu et tourne au road movie, où se succèdent événements rocambolesques, secrets bien gardés et personnages qui perdent le contrôle de leur histoire.

18h N-CAPACE de Eleonora Danco

Tout a commencé par un refus, celui de ne pas vouloir souffrir pour la mort de sa mère. La protagoniste, Âme en peine, est en conflit avec son vieux père et les lieux de son enfance. Dans ce voyage entre Terracina et Rome, elle s’arrête pour parler avec les « vieux » et les adolescents.

20h LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT / ON M’APPELLE JEEG ROBOT de Gabriele Mainetti

Enzo Ceccotti, un repris de justice de la banlieue de Rome, entre accidentellement en contact avec une substance radioactive, et se découvre une force surhumaine. Ombrageux, introverti et renfermé sur lui-même, Enzo accueille son nouveau superpouvoir comme une bénédiction pour sa carrière de criminel. Tout change lorsqu’il rencontre Alessia, qui reconnaît en lui le héros du fameux dessin animé japonais Jeeg Robot d’acier.

22h ITALIAN GANGSTERS de Renato De Maria

Italian Gangsters dresse un portrait inédit de la société italienne de l’après-guerre jusqu’au boom économique. Basé sur l’histoire de la pègre italienne, et des bandits qui ont impressionné et marqué l’imaginaire de l’Italie, le film révèle les liens inextricables entre crime et transformation sociale. Une histoire composée de plusieurs histoires. Des événements d’histoires individuelles et personnelles qui enrichissent et élargissent l’image du passé de l’Italie.

[vert fonce]Dimanche 31 janvier[/vert fonce]

14h LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT / ON M’APPELLE JEEG ROBOT de Gabriele Mainetti

16h DOBBIAMO PARLARE / IL FAUT QU’ON SE PARLE de Sergio Rubini

18h LEA de Marco Tullio Giordana

20h N-CAPACE de Eleonora Danco

22h ARIANNA de Carlo Lavagna.

Altritaliani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here