Manuele Fior : Cinq mille kilomètres par seconde

Manuele Fior, illustrateur italien vivant actuellement à Paris, vient de recevoir le Fauve d’Or, Prix du Meilleur Album 2011, au prestigieux Festival international de la Bande dessinée d’Angoulême avec son album « Cinq mille kilomètres par seconde » (Editions Atrabile). Une reconnaissance de son talent dont il a de quoi être fier. Complimenti Manuele! Altritaliani se réjouit de lui consacrer ce mois-ci sa « Galerie virtuelle ».


Manuele Fior est né à Cesena. Après des études en architecture, il s’installe à Berlin. Comme en un hommage à sa terre natale, il crée Menschen am Sonntag, un récit partiellement autobiographique sur un groupe d’italiens installés à l’étranger. Il écrit des histoires brèves pour des publications italiennes et allemandes telles que Plaque, Black, MogaMobo, Forresten et Stripburger et collabore également en tant qu’ illustrateur aux revues norvégiennes « Natt og Dag » et « Ny Tid ».

En 2004, il publie son premier roman graphique Les Gens le Dimanche chez Atrabile. L’année suivante sort Quattro buoni motivi chez Arti Grafiche Friulane et, en 2006, Icarus paraît chez Rosso Oltremare et Atrabile. En 2009, il a obtenu le prestigieux Prix de la Ville de Genève pour la bande dessinée grâce à sa graphic novel Mademoiselle Else , réinterprétation graphique du roman homonyme de Schnitzler (Delcourt, Coconino Press).

couverture_copie-2.jpg

Cinq Mille kilomètres par Seconde, publié en 2010 par Atrabile en France et Coconino Press en Italie vient d’obtenir le Prix Gran Guinigi, du meilleur auteur unique 2010, et le 30 janvier 2011 le Fauve d’Or, Prix du meilleur album, au prestigieux Festival de la Bande dessinée d’Angoulême.

www.manuelefior.com

Palmarès du Festival de la Bande dessinée d’Angoulême 2011

Cinq mille kilomètres par seconde est le portrait d’une génération précaire – jusque dans ses relations affectives -, raconté par le biais des histoires croisées de trois jeunes. Piero et Nicola sont deux amis, le premier est un jeune, sage et réservé, le deuxième un séducteur sans grandes ambitions. L’arrivée en ville de Lucia sera l’événement qui influencera la suite de leurs existences. Malgré les distances, leurs différents choix de vie et les conséquences qui en résulteront, les trois jeunes ne cesseront jamais de se chercher jusqu’à se retrouver au point le plus douloureux et secret de leur lien, là où l’amour montre son visage le plus cruel.

Entièrement réalisée à l’aquarelle, la couleur devint la voix narrative de cette graphic novel qui, de la Norvège à l’Egypte, réuni les fils de mon travail graphique et narratif de ces dernières années.

Manuele Fior

Testo in italiano


Texte en français

Manule Fior è nato a Cesena. Dopo gli studi in architettura si trasferisce a Berlino. Come una sorta di omaggio alla sua terra natale crea Menschen am Sonntag, un racconto in parte autobiografico su un gruppo d’italiani trasferiti all’estero. Scrive storie brevi per pubblicazioni italiane e tedesche quali Plaque, Black, MogaMobo, Forresten et Stripburger e collabora ugualmente come illustratore con le riviste norvegesi « Natt og Dag » et « Ny Tid ». Nel 2004 pubblica con Atrabile il suo primo romanzo grafico Les Gens le Dimanche ; seguiranno l’anno successivo Quattro buoni motivi per Arti Grafiche Friulane; Icarus pubblicato nel 2006 presso Rosso Oltremare e Atrabile. Nel 2009 ha vinto il prestigioso Prix de la Ville de Genève per la bande dessinée grazie alla sua acclamata graphic novel La signorina Else, riproposizione dell’omonimo romanzo di Schnitzler (Delcourt, Coconino Press).

Cinq Mille kilomètres par Seconde, pubblicato nel 2010 da Atrabile e Coconino Press ha ricevuto il Premio Gran Guinigi, miglior autore unico 2010.

www.manuelefior.com

copertina_copy2.jpg

Cinquemila Chilometri al secondo è il ritratto di una generazione, precaria anche negli affetti, raccontato attraverso le storie incrociate di tre ragazzi. Piero e Nicola sono due amici, il primo un bravo ragazzo riservato, il secondo un giovane seduttore senza grandi ambizioni. L’arrivo di Lucia in città sarà l’evento che influenzerà la loro esistenza. Malgrado le distanze, le scelte di vita e le rispettive conseguenze, i tre non finiranno mai di cercarsi, fino a ritrovarsi nel punto più doloroso e segreto del loro legame, dove l’amore mostra il suo volto più crudele.
Completamente realizzato ad acquerello, il colore diventa la voce narrante di questa graphic novel, che dalla Norvegia all’Egitto, riunisce le fila del lavoro grafico e narrativo dei miei ultimi anni.

Manuele Fior