Altritaliani
Musique lyrique

Le Théâtre des Champs-Elysées s’ouvre enfin au Bel Canto

Tarif préférentiel Altritaliani -15%
martedì 15 novembre 2011 di Domenico Biscardi

D’importants travaux de modernisation viennent de s’achever au Théâtre des Champs-Elysées, Paris 8e. Le directeur, Michel Franck, ouvre une nouvelle page de l’histoire de la prestigieuse maison de l’Avenue Montaigne avec une programmation pour la saison 2011-2012 qui présente de nouvelles orientations, la plus marquante étant celle de l’ouverture au Bel Canto avec “Les Capulet et les Montaigu” de Bellini, “Oberto” de Verdi et “Don Pasquale” de Donizetti. Tarif préférentiel Altritaliani -15%.


C’était un pari risqué !
Depuis sa prise de fonctions en 2010 à la tête du célèbre théâtre de l’Avenue Montaigne, Michel Franck a introduit de nombreuses nouveautés aux habitudes bien ancrées de son établissement, tout en évitant, comme il l’a souligné, le radicalisme. Il s’est attelé à la modernisation du plateau grâce à de nouvelles infrastructures techniques, après des interventions sur la fosse qui dès 2010 a retrouvé ses dimensions d’origine. Il fallait garantir, dit-il, “la polyvalence de la salle entre concerts symphoniques et productions lyriques”.

C’est maintenant au calendrier du Théâtre des Champs-Elysées qu’il s’attaque, en proposant quelques nouvelles orientations à son public, parfois jugé comme bien frileux. Il ne s’agissait en aucun cas de toucher au répertoire baroque, véritable spécialité de la maison qui a toujours le vent en poupe. Tout au long de la saison, la programmation prévoit de grands noms de la musique, tant du côté des chefs d’orchestre que du côté des compositeurs. Cavalli, Haendel, Vivaldi, pour n’en citer que quelques-uns, prendront place cette année sur le nouveau plateau grâce à William Christie, Laurence Cummings, Alan Curtis…

L’élément de nouveauté le plus flagrant de la nouvelle direction réside plutôt dans l’ouverture du TCE au Bel Canto, “un répertoire qui n’était couvert ni par l’Opéra-Comique, ni par l’Opéra de Paris, encore moins par le Châtelet ». A l’affiche, pour une date unique, vendredi dernier, “Les Capulet et les Montaigu” [1] de Vincenzo Bellini. Suivront dans le calendrier “Oberto” de Giuseppe Verdi toujours en novembre (le 17 et le 19) et “Don Pasquale” de Donizetti au mois de février 2012 (le 13, 15, 17, 19, 21 et 23).

Au sicilien Bellini revient donc l’honneur d’ouvrir officiellement cet hommage que Michel Franck a voulu consacrer au Bel Canto.
Mort très jeune à l’âge de 34 ans à Puteaux, auteur d’opéras parmi les plus représentés du répertoire lyrique (La Sonnambula, Norma, I Puritani), Bellini se penche sur la célèbre histoire des deux amants de Vérone, qui lui a été commanditée en 1830 par le théâtre de La Fenice de Venise à la suite d’une défection de dernière minute du prolifique et très sollicité Giovanni Pacini. Quarante-cinq jours de travail acharné durant lesquels le compositeur réutilise une partie des mélodies - encore inédites - composées pour Zaïra et s’inspire de la version de l’histoire rendue populaire par Luigi da Porto en 1530, qui diffère sensiblement de celle de Shakespeare.
Bellini excelle dans l’expression de la tendresse et de la mélancolie et compte parmi les nouveaux partisans de la primauté du chant sur la musique. Il compose ici une partition lyrique poignante et mesurée à la fois, sur le livret de Felice Romani.

Homme du nouveau siècle par sa veine romantique, Bellini reste toutefois fortement influencé par le XVIIIe et par les concepts musicaux hérités des compositeurs qui l’ont précédé. Révélateur, en ce sens, est son choix d’écrire le rôle de Roméo pour un registre de mezzo, comme le font aussi beaucoup de ses contemporains, suivant la riche tradition des castrats. Une voix de femme dans un corps d’homme, fragilité et virilité, une agilité vocale dont la richesse du timbre touche avec fluidité et densité les aigus comme les tons les plus chauds : voilà en quelques mots les traits caractéristiques du héros romantique, qui charme le public par son ambivalence.

JPEG - 22.3 Kb
Anna Caterina Antonacci

Côté production, “Les Capulet et les Montaigu” du TCE, en coproduction avec l’Opéra de Lyon, ne déçoivent pas. C’est la soprano Anna Caterina Antonacci, une habituée de la scène parisienne, qui interprète avec une grande habilité technique ce Roméo impulsif et courageux. La soprano Olga Peretyatko, dans le rôle de Juliette, est convaincante grâce à sa technique et sa voix souple et cristalline, mais elle peine peut-être à donner de l’épaisseur à son personnage.

Très bonne l’interprétation masculine de Juan Francisco Gatell, le ténor argentin, qui incarne Thibault, le bras droit de Capello, à qui Juliette est promise en mariage. Son agilité de voix et la rondeur de son timbre n’ont plus rien à prouver. Le basse italien Carlo Cigni confirme les capacités captivantes de son timbre soyeux et incarne à la perfection le rôle de Frère Laurent. Moins brillant, mais à la hauteur, la basse Giovanni Battista Parodi qui interprète Capello. Puissante et dynamique, enfin, la direction d’Evelino Pidò. Le chef d’orchestre fait preuve, une fois de plus, d’une précision et d’une justesse extraordinaires dans la lecture de la partition, qui trouve correspondance dans la belle et rigoureuse performance du Chœur et de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon.

C’était un pari, disions-nous en début d’article, et le pari est gagné. Le public a longuement applaudi la production et, ainsi, indirectement plébiscité la «bousculade belcantiste» à ses habitudes proposée par Michel Franck.

Domenico Biscardi

— -

Théâtre des Champs-Elysées
15, Avenue Montaigne
75008 – Paris
www.theatrechampselysees.fr
Tél. : 01.49.52.50.50

 Tarifs préférentiels Altritaliani pour Oberto

Oberto de Giuseppe Verdi en version concert au Théâtre des Champs-Elysées les 17 et 19 novembre 2011.

Opéra de jeunesse, l’Oberto de Verdi sera présenté en version concert uniquement le jeudi 17 & le samedi 19 novembre 2011 à 20h au Théâtre des Champs-Elysées.

Cet opéra sera interprété par l’Orchestre National de France -direction Carlo Rizzi et par le Choeur de Radio France - direction Kalman Strausz. Ils seront accompagnés par Fabio Sartori (Riccardo), Ekaterina Gubanova (Cuniza), Maria Guleghina (Leonora), Michele Pertusi (Oberto) qui porteront au plus haut la vitalité rythmique de cette œuvre ainsi que toute sa puissance dramatique.

Bénéficiez d’un tarif préférentiel de -15%, en fonction des places disponibles, en contactant le 01 49 52 50 50 et précisez “Café des Italiens d’Altritaliani”.

Tarifs -15% : 81€-63€-47€-25,50€

 Tarifs préférentiels Altritaliani pour Don Pasquale

Bénéficiez d’un tarif -15% sur les 3 dernières dates de l’opéra Don Pasquale de Gaetano Donizetti (19, 21 et 23 février), en contactant le 01 49 52 50 50 et précisez “Café des Italiens d’Altritaliani”.

Tarifs après réduction : 119€ - 85€ - 59,50€ - 30€.

Tout les programmes du TCE : http://www.theatrechampselysees.fr/

[1Le concert de “Les Capulet et les Montaigu” de Vincenzo Bellini au TCE du 11 novembre sera rediffusé par France Musique le 26 novembre prochain à 19h30.


Home | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche del sito | Visitatori : 1865 / 3859483

Monitorare l’attività del sito it  Monitorare l’attività del sito culture et CULTURE  Monitorare l’attività del sito Musica   ?

Sito realizzato con SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

-->