Altritaliani
Une sélection des récentes parutions

Livres d’art italien + Tarantella en CD

Par Sandrine Planchon
mercoledì 16 dicembre 2009

C’est le temps des fêtes. Pour clore en beauté l’année 2009, voici une sélection d’idées cadeaux pour les bourses bien pleines et d’autres... pour les porte-monnaie légers.

VENISE BAROQUE - Splendeurs et illusions vénitiennes
De Filippo Pedrocco - Massimo Favilla - Ruggero Rugolo
Editions Citadelles et Mazenod, 272 pages, 2009 - 75 €

L’une des plus prestigieuses maisons d’édition française dans le domaine de l’art - Citadelles et Mazenod - continue son exploration patiente de l’art italien et, plus spécifiquement, de l’une de ses composantes majeures : le baroque italien. Après l’ouvrage de Maria Giuffrè sur la Sicile baroque, paru en 2007, cap cette année sur le baroque vénitien avec Filippo Pedrocco, directeur de la Ca’ Rezzonico, musée du XVIIe siècle vénitien. Historien d’art, il est entouré de Massimo Favilla, professeur à la Ca’ Foscari de Venise, et de Ruggero Rugolo, qui travaille à l’Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti.
A travers ce livre, illustré par les somptueuses photos de Luca Sassi, est proposé le tableau des caractéristiques d’un courant artistique majeur et sa déclinaison particulière dans la Venise ambitieuse du XVIIe siècle. Il s’agissait de susciter l’émerveillement et, pour ce faire, de se « mettre en scène ». Entre fastueuses illusions, zooms sur trompe-l’œil et détails rococo, théâtres à ciel ouvert, c’est aux dernières manifestations esthétiques de la grandeur vénitienne - au sein d’une Europe sur laquelle elle a de moins en moins d’influence - que nous convie cet ouvrage.

DECORS ITALIENS DE LA RENAISSANCE
De Daniel Arasse
Editions Hazan, 268 pages, 2009 - 39 €

Les éditions Hazan ont eu l’heureuse idée de regrouper, sous la houlette de Philippe Morel - directeur du Centre d’histoire de l’art de la Renaissance et professeur à l’Université Paris I - six articles publiés entre 1985 et 1996, dans différentes revues d’histoire de l’art, par Daniel Arasse. Au passage, signalons que l’intérêt de Philippe Morel pour Arasse n’est pas nouveau puisqu’ il organisa un colloque en 2006 sur ses recherches et travaux.
Du cycle de la Croix par Piero Della Francesca aux Hommes illustres du château de la Manta, Arasse, s’appuyant sur une grande érudition historique, nous livre une analyse sensible et subtile sur les dessous cachés d’une sélection de décors et fresques du siècle de l’humanisme ainsi que sur leurs motivations et ressorts. Un éclairage inédit.

GIORGIONE
De Enrico Maria Dal Pozzolo, traduction d’Anne Guglielmetti
Editions Actes Sud, 386 pages, 2009 - 140 €

Sorte de mise en bouche à la commémoration du 500e anniversaire de Giorgione, qui se tiendra en 2010 et fera l’objet d’une exposition d’envergure à Castelfranco Veneto, son berceau natal, Enrico Maria dal Pozzolo, professeur d’histoire d’art moderne, nous en propose une monographie exhaustive. Il s’agit d’ailleurs d’une démarche inédite, les ouvrages de Dal Pozzolo étant essentiellement publiés en Italie.
Ce grand peintre vénitien du Cinquecento à l’œuvre troublante et mystérieuse, à la vie quasiment inconnue, auquel Dal Pozzolo donne poétiquement le nom d’« un corps pratiquement fantomatique», influença nombre de peintres dont Titien, Vélasquez ou Manet. De la mise en contexte de la vie de Giorgione à l’étude minutieuse de son parcours pictural et la difficulté à identifier ses œuvres qu’il ne signait pas - on peut citer ’la Tempesta’ [Galleria dell’Accademia di Venezia], ’Les trois états de l’ homme’ [palazzo Pitti], ’Saturne exilé ’ [National Gallery di Londra] -, Dal Pozzolo nous introduit dans le monde hors normes, unique, de ce maître.

VISCONTI
De Marianne Schneider - Lothar Schirmer
Editions Actes Sud, 322 pages, 2009 - 78€
Textes de Luchino Visconti, Marianne Schneider et Lothar Schirmer. Chronologie par Caterina d’Amico. Filmographie par Wolfam Schütte.

Alors que ressort en salles le magnifique film de Visconti ‘L’Etranger’, datant de 1967, adapté du roman d’Albert Camus, ce livre proposé par les éditions Actes Sud, en collaboration avec l’Institut Lumière, est un complément de charme à la biographie désormais incontournable de Laurence Schifano, rééditée à la rentrée 2009 en livre de poche. Richement illustré, étayé de multiples témoignages de comédiens ayant participé à la titanesque entreprise de l’ héritier de l’ une des plus grandes familles nobles lombardes - Alain Delon, Dirk Bogarde, Helmut Berger, Burt Lancaster, Anna Magnani, Annie Girardot, Romy Schneider, Silvana Mangano, sans oublier la volcanique Callas -, nourri des réflexions et écrits du réalisateur lui même, ce livre nous entraîne, par la mise en lumière de différents angles d’ approche de l’ œuvre de Visconti, dans les labyrinthiques imaginaires et mythes du géniteur du Guépard. Etonnantes et inédites les photos de plateaux - d’Herbert List, Horst P. Horst, Osvaldo Civirani, Paul Ronald -, instantanés de moments intimes de partage créatif et humain entre Luchino et ses muses, qu’elles soient masculines ou féminines. La quintessence de l’homme, du regard qu’il aura constamment sur sa propre histoire et sur l’histoire, ses choix politiques, artistiques, esthétiques et ses tourments crépusculaires, nous le rendent à jamais indispensable et éternel. Portrait subtile et dense d’un homme exigeant mais néanmoins exquis.

Fellini, la Dolce Vita, l’album + un DVD
De Sam Stourdzé
Coédition Fondation Jérôme Seydoux-Pathé /éditions Xavier Barral, 320 pages, 2009 – 76 à 80€

Non content d’ être parmi les initiateurs de l’ une des plus grandes manifestations de l’ automne parisien, dédiée au truculent, excentrique et subversif Federico Fellini – « Fellini, la grande parade » au musée du Jeu de Paume -, le commissaire Sam Stourdzé fait d’ une pierre deux coups en proposant une découverte approfondie du film mythique ’La Dolce Vita’ au travers notamment de cinq albums chronologiques, collectes de photos - magnifiques, au demeurant - , prises sur le plateau de tournage réunies à l’ époque par Pathé pour assurer la promotion du film. S’y trouvent adjoints interviews, reportages, planches d’origine, dessinées et annotées par le natif le plus célèbre de Rimini.
Le clou de ce petit bijou : la révélation des sources du film, dont on va bientôt fêter le cinquantième anniversaire. Magique, émouvant et fichtrement vivifiant !

PALERME EST UN OIGNON
De Roberto Alajmo
Editions La fosse aux ours - 17 €

Roberto Alajmo, né à Palerme, a plusieurs cordes à son arc, puisqu’il partage son temps entre l’ écriture - il est l’ auteur d’ une dizaine de romans publiés dans la péninsule - et des collaborations en tant que journaliste à la Repubblica et à la RAI. Ce qu’ aime par-dessus tout Roberto, ce sont les histoires, les petits faits qui ne trouveront pas pour bien longtemps place dans l’ histoire, les anecdotes – multiples - qu’ il collectionne amoureusement sur son île, la Sicile, et qu’ il nous restitue dans ses romans. Stimulante et jubilatoire entreprise ! Après un ’Almanacco siciliano delle morti presunte’, c’est à une découverte inédite et fantastique d’une Palerme, bien plus complexe qu’ il n’ y paraît, que nous invite Alajmo, une Palerme dépoussiérée des sempiternels clichés plombant.
Ce livre au titre espiègle est édité par une petite maison d’ éditions lyonnaise - La fosse aux ours - connue pour sa mise en valeur de l’ œuvre de Mario Rigoni Stern. Un livre à conseiller sans modération aux âmes aventurières, amatrices de sentiers imprévus, hors sentiers battus. Ingénieux cadeau pour contes d’ hiver atypiques !

« On raconte des histoires fantastiques sur la Ville. Fantastiques, aux deux sens du mot : merveilleuses, mais fruit de l’imagination fantaisiste. Si bien que ta tête de pauvre voyageur qui vient d’arriver dans un endroit qu’il ne connaît pas est maintenant tellement remplie de données disparates que tu ne sais plus quoi penser. »

LA TARANTELLA, CD
Par Christina Pluhar et L’Arpeggiata
Alpha, 2007/2009 - 13€

Pour fêter les dix ans d’existence de son label spécialisé dans une mise en valeur singulière mais essentielle du patrimoine musical baroque, Alpha ressort un de ses grands classiques, la Tarantella, sorti initialement en 2007.
Il est agrémenté d’un bonus track, ’The Madonna’s cover of Hung Up’, ainsi que du catalogue 2010 d’Alpha. Sous la direction de Christina Pluhar, les musiciens du groupe Arpeggiata de Christina Pluhar, recréent l’univers de la tarantella, cette danse si mystérieuse - bien connue des napolitains - aux vertus thérapeutiques, censée combattre la morsure de la tarentule.
Envoûtant !


Home | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche del sito | Visitatori : 2015 / 4107202

Monitorare l’attività del sito it  Monitorare l’attività del sito culture et CULTURE  Monitorare l’attività del sito Letteratura - lingua - libri   ?

Sito realizzato con SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

-->