Altritaliani
Cinéma

Par amour, un film de Beppe Gaudino, entre réalité, souvenirs et onirisme

giovedì 7 aprile 2016 di Andrea Curcione

Sortie nationale en France le 13 avril. Giuseppe Gaudino a une manière vraiment personnelle de voir sa ville de Naples. Son regard est original et fascinant. Jamais banal. Un très beau film d’auteur, une fable baroque et visionnaire où alternent passé et présent, le noir et blanc et des effets spéciaux en couleurs volontairement rétro, le réalisme et des atmosphères surréelles, fantasmagoriques. Valeria Golino, d’une grande sensibilité et générosité, et toute l’équipe des acteurs se sont mis au service de ce film que les cinéphiles ne manqueront pas d’apprécier.

JPEG - 54.3 Kb
Beppe Gaudino a Venezia 72

18 ans après «Giro di lune tra terra e mare», le réalisateur napolitain Giuseppe M. Gaudino (Pozzuoli, 1957) a présenté à la dernière Mostra del Cinema de Venise son deuxième long métrage de fiction : «Par amour» (Per amor vostro), en compétition dans la sélection officielle 2015. Tourné entièrement en langue napolitaine, ce film touchant nous dévoile l’histoire d’Anna, interprétée par Valeria Golino, une femme fragile, complexe et contradictoire, la proie d’un éternel sentiment de culpabilité, qui par amour subit tout et se refuse à ouvrir les yeux.

Le contraire de ce qu’elle était autrefois: une fille courageuse et effrontée. Sa vie se partage entre son travail et sa famille. Côté boulot, elle a finalement obtenu un CDI dans une maison de production télévisuelle et travaille sur le set d’un soap-opera où elle prépare les «gobbi», les cartons dont se servent les acteurs pour lire les répliques. Côté famille, elle a trois enfants adolescents, dont l’un est sourd-muet, et elle leur dédie tout son amour. Il y aussi son ex mari dont elle est séparée mais qui vit chez elle: Gigi Scaglione (l’acteur Massimiliano Gallo), impliqué dans une affaire d’usure. L’atmosphère est lourde à la maison quand le père y est. L’homme est violent avec Anna et n’a pas de bons rapports avec ses enfants.

Anna subit ces attitudes, parce qu’elle n’a pas toujours la force de réagir. Elle se réfugie alors dans le travail, dans les souvenirs et le rêve, les chansons et les émissions télé d’autrefois, celles qu’elle écoutait petite, comme les comédies musicales en costume de la “Biblioteca di Studio Uno” interprétées par le Quartetto Cetra.

Les gentilles attentions de Michele (Adriano Giannini), le protagoniste du soap-opera dans lequel travaille Anna, constitueront une échappatoire. Dans un premier temps elle résistera à ses avances, mais par la suite cèdera. Toute cette histoire ne sera finalement qu’une triste illusion dont l’issue sera dramatique, mais se sentir aimée apaisera ses névroses et lui donnera le courage d’enfin “voir”, se réconcilier avec elle-même, dénoncer à la justice son ex mari et reprendre sa vie en main.

Le scénario de “Par amour” a été écrit par le réalisateur du film, Beppe Gaudino, de concert avec Isabella Sandri et Lina Sarti. Il met en scène Anna, la protagoniste, et sa ville de Naples, représentée sur trois plans narratifs: celui de la réalité, celui des souvenirs et celui de l’onirisme.

Le premier plan narratif est montré dans son aspect le plus gris et douloureux (c’est le noir et blanc qui est utilisé pour le représenter dans la pellicule), couleur d’une société faite de crise économique, de personnes au chômage (comme Ciro, interprété par Salvatore Cantalupo), de dettes, de Camorra avec ses affaires louches…

Le plan narratif des souvenirs est lié à des moments appartenant à la vie et l’enfance d’Anna; ils sont colorés, parfois la mémoire les a un peu déteints, mais ils expriment des émotions vives et toujours présentes qui peuvent être douces ou amères.

La vision onirique joue sur la manifestation improvisée d’effets déconcertants: les voyageurs de l’autobus inondé qui lui parlent, les gros nuages obscurs qui se condensent au-dessus de la mer, prémonition d’évènements néfastes, ou les mystérieux personnages qui glissent sur le sable d’une plage. Et encore l’image d’Anna qui se transforme en sainte, pour représenter une femme qui affronte les injustices les plus graves, comme les vraies Saintes candides.

Le tout est accompagné par les musiques des Epsilon Indi qui mettent en valeur les sensations de la protagoniste, mais aussi l’humeur d’une ville, Naples, explorée par Beppe Gaudino dans ses parties les moins connues (le cimetière des Fontanelle, le quartier Sanità, l’église du Purgatorio ad Arco jusqu’aux catacombes de San Gaudioso), une ville sans cesse capable de surprendre.

Un film intense, avec une Valeria Golino émouvante et engagée, d’une expressivité sublime, qui a mérité à Venise son prix de Meilleure interprétation féminine : Coppa Volpi, avec ce rôle.

Andrea Curcione
72e Mostra de Venise pour Altritaliani
13 septembre 2015

Altritaliani remercie Laetitia Antonietti, de Bellissima Films, pour sa traduction de l’italien au français.

LIEN: Per amor vostro. INTERVISTA a Giuseppe Gaudino e ai protagonisti del film - Venezia 72.

Il regista Beppe Gaudino, tra Pozzuoli, Napoli e il cinema. A diciotto anni da: "Giro di Lune..." ritorna da trionfatore a Venezia con questo toccante "Per amor vostro". Un lungo tempo che come vedremo non è trascorso in vano. Parliamo di tutto questo con lui e con i protagonisti del film, a cominciare dalla coppa Volpi, Valeria Golino, per poi passare ai co-protagonisti Giannini e Gallo.
http://www.altritaliani.net/spip.ph...

Bande-annonce

.

.

Par amour
Titre original: Per amor vostro
de Giuseppe M. Gaudino.
Scénario Giuseppe Gaudino, Isabelle Sandri, Lina Sarti.
(Italie, 2015)
Avec Valeria Golino, Massimiliano Gallo, Adriano Giannini, Elisabetta Mirra, Edoardo Crò, Daria D’Isanto, Salvatore Cantalupo e Rosaria Di Cicco.
En salles en France à partir du 13 avril 2016
Distribution française Belissima Films


Home | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche del sito | Visitatori : 358 / 4063315

Monitorare l’attività del sito it  Monitorare l’attività del sito culture et CULTURE  Monitorare l’attività del sito Cinema   ?

Sito realizzato con SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

-->