Altritaliani
Régions et gastronomie

Les Iles éoliennes autrement - Une halte à Salina pour ses câpres.

domenica 11 giugno 2017 di Evolena, Simona Restivo

Avec la complicité de Simona Restivo, fondatrice à Paris d’Apogei, épicerie fine du Sud Italie, et de l’e-boutique Les Deux Siciles, nous vous emmenons en voyage dans l’archipel volcanique des Iles éoliennes, situé au nord de la Sicile. Quelques belles adresses et en particulier une halte chez Nino Caravaglio, producteur de câpres à Salina.

Les Iles Eoliennes sont un archipel d’origine volcanique situé en mer Tyrrhénienne, au nord de la côte sicilienne. Cet archipel volcanique compte sept îles habitées, chacune ayant une ambiance, une taille, un aspect et un charme qui leur sont propres. Les Iles Eoliennes sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco pour leur beauté si touchante. Si leur mer cristalline attire les baigneurs, les plongeurs et les navigateurs, ces terres volcaniques séduisent également les randonneurs.

Les îles représentent un site idéal pour les amateurs de la volcanologie et de la géologie, grâce à leurs caractéristiques géophysiques fascinantes: deux d’entre elles (Stromboli et Vulcano) sont des volcans actifs. Ce qui fait la beauté des Iles Eoliennes, c’est avant tout la richesses de leurs paysages. Au milieu de ces paysages volcaniques lunaires, la végétation prolifère. Les côtes sont dessinées de façon hasardeuse par la mer et le temps, les plages sont agréables bien que souvent rocheuses. La mer est d’un bleu très pur.

Mais on ne saurait profiter de ce cadre idyllique sans profiter de la gastronomie locale: du poisson, directement péché dans les environs, et du vin local, produit à partir des nombreuses vignes que l’on peut trouver sur les îles. Dans les terrains rocheux et volcaniques, le câprier trouve son habitat naturel. De cet arbuste “sauvage”, que l’on retrouve parsemé près des sentiers caillouteux des îles, on récolte les câpres, un condiment très apprécié en Italie. D’ailleurs on ne trouve quasiment pas de plats sans câpres dans les îles éoliennes.

L’archipel est composé de sept îles: Alicudi, Filicudi, Lipari, Panarea, Salina, Stromboli, Vulcano. J’ai eu la chance de faire plusieurs voyages dans ces iles magnifiques, et chaque fois j’y découvre la beauté de la nature. J’y suis retournée récemment pour rencontrer le producteur des câpres de Salina: Nino Caravaglio.

J’en ai aussi profité pour récolter quelques adresses sympathiques que vous pourrez retrouver, illustrées de photographies, à cette page de mon site:
http://www.apogei.com/les-iles-eoliennes/

*****

SALINA ET LES CAPRES DE NINO CARAVAGLIO

Salina est la seconde plus grande ile des îles Eoliennes avec une surface de 26,8 km2. Elle doit son nom à un petit lac salé de Punta Lunga (en face à l’ile de Lipari) car dans l’antiquité le sel marin était extrait de ce lac. L’ile compte 2300 habitants qui vivent dans les trois chefs-lieux de Malfa, Santa Marina et Leni.

Le sol de l’île est constitué de roches volcaniques. Les grecs appelaient cette île Dydyme qui signifie gémeaux car elle est en effet formée de deux montagnes jumelles : Monte fosse (963 m de hauteur) et Monte dei Porri (860 m). Les deux jumeaux forment dans leur conjonction la vallée de Valdichiesa, où l’on cultive le raisin « Corinto » pour produire la célèbre Malvasia. On y trouve aussi de nombreux câpriers.

A Salina, j’ai donc rencontré Nino Caravaglio, producteur des câpres Bio de Salina, produits protegés par Slow Food.

La câpre est un condiment composé des boutons floraux du câprier, généralement confit au vinaigre ou saumuré dans du sel. C’est une plante typiquement méditerranéenne et majoritairement produite à Salina.
Les câpres de Salina sont les seules câpres siciliennes à avoir obtenu la certification Slow Food.

L’histoire de Salina est étroitement liée aux câpres. La petite économie de l’île est largement dépendante du tourisme et de la production de câpres. Le climat et la nature intacte de l’île en fait un lieu idéal pour faire pousser le câprier. Le câprier est un arbuste extrêmement robuste avec de nombreuses feuilles et des fleurs, qui ont par ailleurs une durée de vie très courte.

L’usage culinaire des câpres est assez varié: on l’utilise comme condiment pour les pâtes et les salades, mais on peut aussi les retrouver dans toutes sortes de plats à bases de viandes et de poissons.

Retrouvez les câpres de Salina dans la boutique en ligne LESDEUXSICILES!

Nino Caravaglio accueille par ailleurs des hôtes dans sa maison qui jouit d’une vue magnifique. Vous pouvez le contacter pour plus de renseignements.

Nino Caravaglio, Salina
email : caravagliovini@virgilio.it


Tél +39 339 8115953

Simona Restivo et Evolena

*****

LINKS A CONSULTER:

APOGEI, l’épicerie fine du Sud sélectionnée par Simona Restivo. Amoureuse folle des produits de sa terre natale, la Sicile, elle aime repérer et importer en France le meilleur de là-bas: pâtes, pesto de pistaches, sauce à l’encre de sèche, caponata, gelées parfumées…. et tant d’autres, sans oublier les câpres de Salina!
http://www.apogei.com/

LES DEUX SICILES, l’e-boutique des produits importés par APOGEI:
http://www.lesdeuxsiciles.com/


Home | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche del sito | Visitatori : 3447 / 4285311

Monitorare l’attività del sito it  Monitorare l’attività del sito culture et CULTURE  Monitorare l’attività del sito Gastronomie et régions   ?

Sito realizzato con SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

-->