Altritaliani
29 septembre. Fête de l’Archange Michel.

Mont Saint-Michel et Monte Gargano, deux lieux de culte pour une même dévotion : Saint Michel

giovedì 29 settembre 2016 di Catherine Saigne Leblanc

Un lien fraternel unit depuis leur fondation respective le sanctuaire rupestre de San Michele di Monte Sant’Angelo dans le Gargano (Région des Pouilles) et le Mont Saint Michel en Normandie. L’archange Michel est apparu sur ces deux sites demandant qu’il y soit établi un lieu de culte où il serait honoré.

Il existe trois archanges : Raphaël, Gabriel et Michel. Ils sont au-dessus des anges et ont la plupart du temps un rôle de messager. Ils sont présents dans les grandes religions monothéistes.

MIKAEL veut dire en hébreu « qui se prétend comme Dieu ». Ce n’est pas une affirmation mais un cri, une interrogation menaçante. Qui ose se prétendre comme Dieu ?

JPEG - 46.3 Kb
Statue de Saint Michel par Emmanuel Frémiet

Il est le chef de la milice céleste, il veille et écrase toute insurrection contre Dieu. Ainsi, Lucifer, un ange « porteur de lumière », qui avait osé se comparer à Dieu, fut chassé du ciel au terme d’un terrible combat.

"Il y eut alors un combat dans le ciel : Michaël et ses anges combattirent contre le dragon et le dragon lui aussi combattait avec ses anges, mais il n’eut pas le dessus : il ne se trouva plus de place pour eux dans le ciel.
Il fut précipité, le grand dragon, l’antique serpent, celui qu’on nomme Diable et Satan, le séducteur du monde entier,
Il fut précipité sur la terre et ses anges avec lui".
(Apocalypse de Saint Jean XII, 7-9)

Il est aussi un magistrat puisqu’il préside à la pesée des âmes au jour du Jugement Dernier pour séparer les élus des damnés.
Enfin, il est aussi chargé de guider les âmes des défunts jusque dans l’au-delà.

Originaire du Proche-Orient, le culte de l’Archange se propage au début du IVè siècle en Egypte, dans les églises coptes, et à Byzance où Constantin fait construire une église en son honneur.
Plus tard, il touche l’Europe.

JPEG - 19.2 Kb
La grotte du Monte Gargano

Un récit écrit entre le Ve et le VIIIe siècle évoque les apparitions de l’archange en Italie, dans les Pouilles, au Monte Gargano. Un homme riche dénommé Garganus fait paître ses troupeaux. Or un taureau manque à l’appel le soir à l’étable. Garganus, parti à sa recherche, le retrouve au sommet du mont. Furieux, il décoche une flèche empoisonnée pour occire le taureau, mais elle est déviée de sa trajectoire et vient le tuer.
Les habitants, troublés, consultent l’évêque qui leur dit de s’en remettre à Dieu et décrète trois jours de jeûne. L’Archange apparaît en songe à l’évêque, le félicite de sa décision et l’assure de sa protection en ce lieu. Une deuxième apparition de l’Archange survient à la veille d’une bataille contre les Napolitains. Elle est remportée haut la main grâce à sa protection.
Enfin, l’Archange apparaît une troisième et dernière fois pour consacrer le lieu de culte, une grotte de ce promontoire rocheux.

Dès le Haut Moyen Age, la grotte du Gargano voit affluer les pèlerins, venant de France, d’Allemagne, des Iles Britanniques. Ils prennent l’habitude de faire une étape au Monte Gargano lorsqu’ils se rendent à Rome ou en Terre Sainte.

JPEG - 26.1 Kb
Le «prétendu crâne d’Aubert» troué

Nous sommes maintenant, selon un manuscrit du milieu du IXe siècle, en 708, sous le règne de Childebert III. Aubert est l’évêque d’Avranches, en Normandie. Sur le "Mont Tombe" (futur Mont Saint-Michel), un îlot entre ciel et mer, des ermites ont construit deux chapelles dédiées à Saint Etienne et à Saint Symphorien.
Tandis qu’il dort, l’évêque est averti par l’Archange Michel qu’il doit établir en ce lieu un sanctuaire où il serait honoré.
Incrédule Aubert n’en fait rien. L’Archange lui apparaît de nouveau sans plus de succès. Lors de sa troisième apparition il lui enfonce le doigt dans le crâne et multiplie les signes : un taureau volé est retrouvé au sommet du Mont comme il l’avait annoncé, indiquant l’emplacement du nouveau sanctuaire. Ne doutant plus de l’origine divine du message, Aubert se rend au Mont et fait dégager l’emplacement. Mais de grosses pierres ne peuvent être déplacées. Grâce à l’intervention de l’Archange, cela devient un jeu d’enfant.

Les points communs dans les deux récits sautent aux yeux: le songe, les apparitions de l’Archange Michel, la présence du taureau.

JPEG - 12.8 Kb
Le Mont Saint Michel (photo C Leblanc)

Aubert revendique, selon la chronique, cette fraternité entre les deux monts. Il envoie donc deux moines en Italie pour que l’abbé du Mont Gargano et l’évêque de Siponte dont il dépend authentifient la vision d’Aubert. Les moines revinrent avec des «pignora», signes laissés par Saint Michel au Monte Gargano: un fragment de son manteau rouge et un morceau du rocher foulé par lui, mais aussi une description du sanctuaire. Selon toute vraisemblance, le premier sanctuaire construit au Mont Saint-Michel adopta un schéma circulaire imitant la forme de la grotte italienne.

Ainsi ceux qui avaient été associés à la même révélation angélique étaient désormais unis dans la même dévotion.

Catherine Saigne Leblanc

.

JPEG - 20.8 Kb

Article publié en 2011
Le 29 septembre est la Fête de Saint-Michel.

Catherine Saigne Leblanc est historienne de l’Art et conférencière nationale. Elle aime partager ses découvertes et plaisirs artistiques avec les autres à travers conférences et visites guidées dans les musées.


Home | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche del sito | Visitatori : 12794 / 4160398

Monitorare l’attività del sito it  Monitorare l’attività del sito culture et CULTURE  Monitorare l’attività del sito Voyages en ItalieS   ?

Sito realizzato con SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

-->